Responsable de la formation

Maître de conférences, réalisateur

Docteur en Histoire, formé à la réalisation aux Ateliers Varan, Edouard Mills-Affif est spécialiste du cinéma documentaire et des représentations audiovisuelles de l'immigration en France. Auteur de l’ouvrage Filmer les immigrés (Ed. De Boeck, 2004).

En parallèle de ses activités d'enseignant-chercheur, au Canada (Université de Montréal), puis en France (Université Paris-Diderot), il a réalisé une quinzaine de documentaires, parmi lesquels : La Cité des pieds noirs (La Cinquième, 52mn, 1997), Au pays des gueules noires, la fabrique du Front national (France 3, 52 mn, 2003), Vu à la télé, la saga des immigrés (France 5, 2x52 mn, 2005), Ya Mamma (Radio Canada, 70 mn, 2008), Nouvelle vague (France 5, 52 mn, 2012), Bassin miné (Public Sénat, 78 mn, 2014), La Fiancée du Nil (France 3, LCP, 63 mn, 2015), Les Raccrocheurs (Public Sénat, 68 mn, 2018).

Maître de conférences

Docteure en cinéma et spécialiste de l’histoire et de l’esthétique du cinéma documentaire. Elle a publié sa thèse sous le titre L’Office National du Film et le cinéma canadien 1939-2003. Eloge de la frugalité (éd. Peter Lang, 2006). Elle est auteure d’un essai intitulé Pour la suite du monde. Façons de croire, façons de dire, façons de faire (éd. Yellow Now 2017), et de l’ouvrage Le cinéma direct : un art de la mise en scène à paraître à l’hiver 2019 (éd. L’âge d’homme) ; et elle a codirigé l’ouvrage collectif Documenter une présence au monde. Le cinéma de Johan van der Keuken qui paraîtra également en 2019 (éd. Yellow Now).

Elle intervient dans le cadre de l’Atelier documentaire de la Fémis et aux Ateliers Varan. Elle a par ailleurs fondé et dirigé le Master Cinéma documentaire : empreintes du réel à l’Université de Picardie Jules Verne et elle est membre du conseil d’administration de l’Association Périphérie qui accompagne la création documentaire.

Professeur associé sciences et techniques (PAST)

Auteur-réalisatrice

Auteur-réalisatrice d’une dizaine de films, dont trois long-métrages documentaires (Alimentation générale, grand prix Doclisboa et grand prix Festival International de Madrid, sélectionné dans 40 festivals dont ACID-Cannes), Chantal Briet travaille autour des communautés humaines, de la transmission, des langages, et des modes d’échanges et de solidarités.
Elle a mené différents Master Class en Europe (Grèce et Italie) et aux Etats Unis (De Paw University, Californie, et Talahasse University, Floride), et a enseigné l’écriture de scénario et le cinéma documentaire dans les Universités de Marne la Vallée, à l’UFR de Corte, à la Femis, au GREC, et à Lussas.
Membre dans différentes commissions plénières d’attribution d’aides à l’écriture et à la réalisation, notamment le CNC (aide à l’écriture documentaire et contribution financière au court métrage), la SCAM (Brouillon d’un rêve)  et la Région Basse Normandie (documentaire).  

Technicien Audiovisuel & coordinateur technique

Formé à la réalisation au sein de l’IUP SATIS, Julien Bonnet construit son parcours entre polyvalence technique et curiosité artistique. Videaste au Palais de Tokyo, documentaliste, réalisateur, puis auteur au sein de l’émission Groland sur CANAL +, auteur également pour Dr CAC sur France 5, réalisateur de clips musicaux, de captations live d'opéras et de videos brutes, il est passionné par le montage et le compositing.

 

Directrice de la programmation "Les rencontres du documentaire"

Diplômée de la Femis, département production, en 1992. Assistante de Jean-Daniel Pollet sur son film "Dieu c'est quoi" (1993), elle travaille ensuite comme assistante et directrice de production sur fictions et documentaires. Elle est successivement productrice et directrice de production aux Films du Village, à Paris Première et chargée de programmes à l'Unité documentaires d'Arte à Strasbourg. Adjointe de la Déléguée générale pour 2 éditions de Cinéma du réel, Corinne Bopp est depuis mai 2006 Déléguée générale des Rencontres du cinéma documentaire, organisées par l'Association Périphérie. Elle est lectrice pour le Cnc (aide à l'écriture, enseigne à l'Esec et continue à participer au comité de pré-sélection de Cinéma du réel.

Responsable de l'atelier prise de vue

Directeur de la photographie

Formé à l’ENS Louis Lumière,iIl travaille sur des documentaires (Le Saphir de Saint Louis de José Luis Guérin (Locarno 2015), Tonnerre roulant sur Bagdad et Sahara, la fureur et l’oubli de Jean-Pierre Krief, Les âmes bossales de François Perlier, Trance d'Emilio Belmonte, Les murmures du palais de Pierre-Laurent Ledoux, etc.) comme sur des fictions (La fille et le fleuve d’Aurélia Georges (ACID 2014), Nevers d’Emilie Lamoine, etc.).
Il est également coréalisateur de Nous, les intranquilles (Résistances 2018).

https://nicolascontant.cargocollective.com/

Responsable de l'atelier prise de son

Ingénieur du son

Premier film en 1986, le dernier est en cours
Entre temps, de nombreuses participations à des longs-métrages (Philippe Garrel, Antoine de Caunes,…) téléfilms, documentaires, magazines, reportages, films publicitaires et institutionnels.
En tournage et en équipe, jamais loin d’une caméra, toujours prêt à défendre et expliquer ce qu’est «le son à l’image »

 

 

Responsable de l'atelier production

Titulaire d’un Master recherche en Lettres Modernes et d’un Master professionnel de cinéma documentaire, elle a débuté en travaillant pour des festivals (Etats Généraux du film documentaire, Les Ecrans documentaire). Elle intègre en 2010 l’équipe de Zadig productions où elle accompagne de nombreux films documentaires pour la télévision et pour le cinéma. Depuis 4 ans elle collabore également à d’autres sociétés de production dont Schuch productions et Les films du Bilboquet où elle produit ses premiers films.

Membre du comité de lecture essai, documentaire, expérimental court-métrage du CNC.

Membre du comité d’experts pour l’aide à la production de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

 

Responsable des inscriptions et de la scolarité